La musique permet de freiner le déclin cognitif selon la science !

Explorez comment la musique aide à ralentir le déclin cognitif selon une étude scientifique récente. Découvrez des insights précieux sur l'impact de la musique sur le cerveau et la cognition.

Vous êtes ici : Que faire des mômes » Santé » La musique permet de freiner le déclin cognitif selon la science !

La musique est reconnue depuis longtemps pour ses vertus apaisantes et stimulantes, mais saviez-vous qu’elle peut aussi jouer un rôle dans la lutte contre le déclin cognitif lié à l’âge ?

Une étude récente met en lumière les effets bénéfiques de la pratique musicale sur le cerveau des personnes âgées

L’étude sur la musique et le déclin cognitif

L’étude, publiée dans le journal Neuroimage: Reports, a été menée par une équipe de chercheurs suisse-allemande.

Ils ont analysé les changements cérébraux qui se produisent chez des seniors lorsqu’ils suivent des cours de musique.

La méthodologie

Les chercheurs ont réparti en deux groupes 132 seniors âgés de 62 à 78 ans en bonne santé.

Le premier groupe devait suivre des leçons de piano hebdomadaires d’une heure durant six mois, et s’entraîner au moins 30 minutes, cinq jours par semaine.

Le second groupe participait à des cours plus théoriques, axés sur la reconnaissance des instruments et l’analyse de la structure d’œuvres.

Les participants ont également passé des IRM et des tests d’évaluation cognitive à la fin de la phase d’expérimentation et six mois plus tard.

La musique et le déclin cognitif :  Résultats et découvertes

Les chercheurs ont constaté que les seniors des deux groupes ont vu leur volume de matière grise augmenter dans leur cervelet durant la période d’expérimentation.

Ce « mini-cerveau » situé à l’arrière du tronc cérébral est responsable de l’équilibre et de la posture.

Les participants ayant suivi des cours de piano ont également amélioré de façon significative leur mémoire de travail tonale, c’est-à-dire leur capacité à retenir temporairement des informations musicales comme les mélodies, les rythmes ou les accords.

Cette forme de mémoire à court terme joue un rôle crucial dans l’appréciation et la compréhension de la musique.

Les scientifiques n’ont pas constaté de progrès similaires concernant la mémoire de travail verbale des participants.

Néanmoins, ces résultats constituent une avancée dans la compréhension des mécanismes cérébraux spécifiques liés à l’écoute et à la pratique musicale.

La musique et le déclin cognitif :  La musique comme stimulant cognitif

Bien que l’étude présente certaines limites, comme la petite taille de son panel de participants et l’absence de groupe contrôle, elle démontre l’impact de la musique sur la plasticité cérébrale et la réserve cognitive.

Des recherches antérieures ont également montré que la musique stimule presque toutes les formes de mémoire, y compris chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs restent prudents quant à l’affirmation que la musique préserve du vieillissement cérébral.

musique

Cependant, ils s’accordent sur le fait que l’écoute de musique, le chant ou la pratique d’un instrument présente de multiples bénéfices sur le fonctionnement cognitif global du cerveau, et ce, à tous les âges.

La pratique musicale et l’écoute de musique pourraient donc jouer un rôle important dans le maintien de la santé cognitive, même si d’autres recherches sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes sous-jacents et les effets à long terme de la musique sur le cerveau.

Il est à noter que les bienfaits de la musique ne se limitent pas au domaine cognitif. La musique a également des effets positifs sur la santé mentale, notamment en réduisant le stress, l’anxiété et la dépression.

De plus, elle peut aider à renforcer les liens sociaux en encourageant la communication et la collaboration, par exemple lors de la pratique d’un instrument en groupe ou lors d’événements musicaux.

En conclusion, intégrer la musique dans notre vie quotidienne peut avoir des effets bénéfiques pour notre bien-être général, tant sur le plan cognitif que sur le plan émotionnel et social.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre à jouer d’un instrument, chanter ou simplement apprécier l’écoute de la musique pour contribuer à un vieillissement sain et actif de notre cerveau.

Soutenez Que faire des momes en nous suivant sur Google Actualités :