Magazine

Le festival “Les Pestacles”

Culture et Festival : Entretien avec Madame Paulat, fondatrice de l’association Ere de Jeu

Mme Paulat, vous êtes fondatrice de l’association Ere de Jeu, qui organise jusqu’au 27 septembre prochain le festival “Les Pestacles”. Présentez-nous l’événement.

 C’est un festival Marathon, 17 mercredi sur 4 mois  dans un lieu d’exception, le jardin botanique de Paris.  Une programmation essentiellement musicale et éclectique : chanson, musique pop et électro, musique du monde, musique classique, rap… 

Vous proposez différentes activités parmi lesquelles on retrouve des concerts, des ateliers… Plus précisément, quelles activités s’adressent au jeune public, aux familles. 

Toute la programmation ! L’été musical au parc floral est composé de 3 festivals dont les Pestacles qui s’adressent aux enfants et aux familles (Avec Paris Jazz Festival et Classique au Vert).

Vous proposez donc des ateliers destinés au jeune public, de quel encadrement bénéficient les enfants ?

Toutes les activités sont encadrées par notre équipe, jeunes médiatrices et médiateurs. Les ateliers jardin sont menés par les jardiniers du parc. La lecture au jardin est portée par un jeune comédien. Les concerts par des musiciens professionnels évidemment !

Le festival se déroule sur une longue période, dans un cadre original qu’est le parc Floral. Quel est l’intérêt d’une organisation si particulière ?

4 mois qui traverse presque 3 saisons : printemps, été, et automne !

L’intérêt est de proposer un événement de qualité pour les enfants dans le jardin sur les meilleurs mois de l’année. Les découvertes sont multiples : la culture à travers la musique et la lecture, et la biodiversité ! Notre public est constitué pour moitié par des familles et des centres de loisirs. La durée permet de faire découvrir une vaste palette de la création musicale et de fidéliser le public, qui pour la plupart vient plusieurs fois.

Enfin, pour certains enfants (souvent issus des centres de loisirs et centres sociaux) c’est l’unique occasion de l’année où ils peuvent découvrir des musiques qu’ils ne rencontreraient pas autrement, en revenant souvent qui plus est et à un moindre coût (gratuit !) pour tous les groupes. Un festival qui relève de l’intérêt général !

Plus généralement, pouvez-vous nous présenter l’action de l’association Ere de Jeu ?

Nous venons de fêter nos 15 ans ! Nous intervenons sur 3 enjeux : l’éducation par la culture pour tous, l’accessibilité aux œuvres et à la pratique artistique et la formation des jeunes aux métiers de la culture.

Nous agissons sur 3 axes : artistique à travers 2 festivals jeune public Pestacles et Ô 4 Vents (Paris 4e en mai), culturel à travers des actions solidaires menées par des artistes dans les quartiers et citoyen à travers des projets participatifs. La formation des jeunes est un axe que nous sommes en train de structurer, sachant que les festivals sont déjà des terrains de professionnalisation pour les jeunes (équipe de volontaires, stagiaires et bénévoles)

Avez-vous des projets en cours ?

Nous lançons le premier projet “citoyen” à l’automne : les Cafés Lumières qui consiste à proposer un temps d’échange autour d’un binôme artiste/scientifique sur les territoires, au milieu de la cité, dans des lieux loin des espaces culturels classiques. Le principe est que le public co-organise le café avec nous. Un temps festif qui a pour but de créer du lien en touchant des questions fondamentales de vivre et faire-ensemble.

Nous engageons aussi un programme de formation pour les jeunes non diplômés ou diplômés autour des métiers de la culture, et du monde de demain… tout un programme…!

Et tout ça parce que ce monde a besoin de culture !

Cherub par Marceau Beauvois

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.