L’Art du Stoïcisme dans la Vie Moderne : Comment adopter une philosophie ancienne pour une vie plus sereine !

Découvrez comment le Stoïcisme, une philosophie ancienne, peut apporter sérénité dans votre vie moderne. Apprenez à adopter ce courant de pensée pour un quotidien plus apaisé.

Vous êtes ici : Que faire des mômes » Actualités » L’Art du Stoïcisme dans la Vie Moderne : Comment adopter une philosophie ancienne pour une vie plus sereine !

Entre les crises financières et sanitaires, la concurrence féroce, l’intelligence artificielle et la robotisation qui remettent en question nos métiers, les réseaux sociaux qui nous font nous sentir misérables, les médias qui nous stressent et nous culpabilisent… Nous n’avons jamais été aussi malheureux. Selon l’OMS, le taux de suicide a augmenté de 60% au cours des 45 dernières années. Alors, comment se protéger ? Comment vivre sereinement dans un monde si incertain ? Le stoïcisme apporte des réponses à toutes ces questions. Il fait ce que l’école traditionnelle a échoué à faire. Cette philosophie nous aide à rester calmes et sereins en toute circonstance, à nous adapter, à développer notre force mentale, à faire face à nos peurs, à affronter les crises, à gérer nos pensées négatives et de façon générale à être plus résilients.

Qu’est-ce que le stoïcisme ?

Le stoïcisme est un courant philosophique Grecque fondé par Zénon de Kition au IIIe siècle av. J.-C. Il consiste à travailler sur soi-même en examinant sa conscience.

Contrairement à la plupart des courants philosophiques, le stoïcisme, lui, est pratique. On peut l’appliquer dans la vie de tous les jours. Le stoïcisme peut donner une impression de rudesse, car tout est dans le contrôle, la retenue, la préparation.

On est bien loin du courant épicurien dont l’objectif principal est d’atteindre le bonheur par la satisfaction des seuls désirs .

Mais si les stoïciens s’imposent tant de discipline, c’est pour une bonne raison. Ils savent que le plaisir peut devenir punition.

Le stoïcisme, une philosophie de crise

Le stoïcisme est une philosophie de crise. Il fait son grand retour aujourd’hui, mais ce n’est pas une première. Historiquement, il a toujours ressurgi dans des moments difficiles, d’ailleurs, il est né d’une crise.

Au IIIe siècle avant J.-C, Zénon de Kition fonde le stoïcisme en pleine période de conflit.

Alors que les petits États indépendants disparaissent au profit des grands empires et que les Grecques peinent à trouver un successeur à Alexandre le Grand, la population déçue de la politique trouve refuge dans la philosophie stoïcienne.

Le stoïcisme romain et ses trois grandes figures

Quelques siècles plus tard nait un 2e courant philosophique stoïcien, qu’on appelle le stoïcisme romain. Celui-ci est propulsé par 3 grands protagonistes, Sénèque, Epictète et Marc Aurèle.

Ces 3 grandes figures popularisent le stoïcisme que l’on connait aujourd’hui, celui de la vertu et de la tranquillité. Leur philosophie a pu traverser le temps grâce à leurs nombreux écrits.

Sénèque a écrit les Lettres à Lucilius, un recueil de 124 lettres dans lequel Sénèque expose la philosophie stoïcienne à Lucilius, alors jeune gouverneur romain.

Et Marc Aurèle a écrit Pensées pour moi-même, un livre qui rappelle les différentes maximes stoïciennes.

Le stoïcisme moderne et sa popularité actuelle

Aujourd’hui ces textes regagnent en popularité. Beaucoup d’auteurs et de blogueurs tels que Ryan Holiday ou encore Tim Ferriss reprennent les grands principes du stoïcisme et les adaptent à nos problématiques actuelles.

On appelle ce nouveau mouvement le stoïcisme moderne. Le stoïcisme a donc su traverser le temps. Il a été fondé il y a plusieurs siècles, mais il est encore applicable aujourd’hui au XXIe siècle.

Le bonheur selon le stoïcisme

Le stoïcisme nous rappelle que l’on trouve le bonheur non pas dans la gloire et les plaisirs, mais dans la maitrise de notre propre conduite. Pour être heureux, on doit être juste, réfléchi, droit, courageux, tolérant, honnête, patient, humble…

Toutes ces valeurs nous permettent de devenir une meilleure version de nous-mêmes. Elles nous aident aussi à nous libérer de nos émotions négatives et de nos impulsions.

La tranquillité d’esprit et le contrôle de nos perceptions

La tranquillité fait référence à la paix intérieure. C’est la capacité à ne pas se laisser affecter par les évènements négatifs et à accepter que certaines choses ne peuvent pas être changées.

En bref c’est rester calme, serein et heureux en toute circonstance.

Prends garde à tes perceptions, ce n’est pas une petite chose que tu protèges, c’est ton respect, ta fiabilité et ta stabilité, ta tranquillité d’esprit, ta libération de tes peurs et de tes douleurs, en un mot ta liberté.

Contrôler ce qui est sous notre contrôle

Le stoïcisme nous rappelle qu’il y a des choses que l’on contrôle et d’autres que l’on ne contrôle pas. Il est important de savoir faire la différence.

Voici ce que Epictète dit à propos de contrôle :

Certaines choses sont sous notre contrôle tandis que d’autres ne le sont pas. Nous contrôlons notre opinion, nos choix, nos désirs, nos aversions et en un mot, tout ce qui est relatif à nos propres actions.

Nous ne contrôlons pas notre corps, notre propriété, notre réputation, notre position en un mot tout ce qui n’est pas relatif à nos propres actions.

Cultiver la gratitude et apprécier ce que l’on a

Pour vivre heureux, on doit arrêter de courir après ce que l’on n’a pas et être reconnaissant de ce que l’on a. On doit cultiver notre gratitude et apprécier ces choses que l’on prend pour acquis.

Des choses simples comme : avoir un toit sur notre tête, manger à notre faim, avoir la santé, avoir une famille et des amis…

Gérer notre temps et prioriser nos actions

Pour protéger notre temps, on doit identifier ce qui est important pour nous et ignorer impitoyablement le reste.

Un bon moyen de le faire est de se poser la question suivante : Quelle différence est-ce que cela fera dans 10 min, dans 10h, dans 10 mois, dans 10 ans ?

Quand vous vous posez la question des 10/10/10/10, vous mettez les choses en perspectives, ce qui vous permet de mieux prioriser.

En résumé, le stoïcisme est une philosophie pratique qui est parvenue à traverser les siècles. Et pour cause, elle nous aide à vivre plus sereinement, à être en paix avec nous même et à être résilient en toute circonstance.

Parmi les nombreux principes du stoïcisme, il y en a 5 importants à retenir : maîtriser sa propre conduite, contrôler ses perceptions, différencier ce qui est sous notre contrôle de ce qui ne l’est pas, cultiver la gratitude et gérer notre temps pour prioriser nos actions.

Accepter l’impermanence et l’incertitude

Le stoïcisme nous enseigne également à accepter l’impermanence de la vie et l’incertitude qui l’accompagne. Les choses changent constamment, et il est important de s’adapter à ces changements sans résistance.

En acceptant l’impermanence, nous apprenons à lâcher prise et à ne pas s’accrocher aux choses, aux personnes ou aux situations. Cette acceptation nous permet de vivre plus librement et d’être moins affectés par les revers de la vie.

Pratiquer l’amor fati : aimer son destin

L’amor fati, ou l’amour du destin, est un concept clé du stoïcisme. Il s’agit d’embrasser tout ce qui se passe dans notre vie, qu’il s’agisse d’événements positifs ou négatifs, et de les considérer comme faisant partie intégrante de notre chemin.

Plutôt que de se lamenter sur notre sort ou de se rebeller contre les circonstances, les stoïciens nous encouragent à accepter et à aimer notre destin, car il peut nous apporter des leçons et des opportunités de croissance.

Exercer la prémeditation du mal

La prémeditation du mal est une pratique stoïcienne qui consiste à imaginer les pires scénarios possibles pour se préparer mentalement aux difficultés de la vie.

En visualisant ces situations difficiles, nous pouvons les anticiper et développer une certaine résilience face aux épreuves.

Cette pratique nous aide également à relativiser nos problèmes actuels et à être reconnaissants pour ce que nous avons.

Pratiquer la réflexion et l’autoscrutin

Les stoïciens accordent une grande importance à la réflexion et à l’autoscrutin. Il est essentiel de prendre le temps de réfléchir à nos actions, nos pensées et nos émotions pour mieux les comprendre et les maîtriser.

En étant conscients de nos comportements et de nos réactions, nous pouvons les modifier et les améliorer pour devenir de meilleures personnes.

La méditation, l’écriture et la lecture sont des outils précieux pour développer cette pratique de réflexion.

S’entourer de personnes sages et vertueuses

Enfin, le stoïcisme nous encourage à nous entourer de personnes sages et vertueuses, car elles peuvent nous inspirer et nous aider à grandir.

Cela peut inclure des amis, des mentors, des modèles ou même des auteurs dont les écrits nous touchent.

En apprenant des personnes qui partagent nos valeurs et qui ont une profonde compréhension de la vie, nous pouvons progresser sur notre chemin vers la sagesse et la tranquillité d’esprit.

stoicisme

En conclusion, le stoïcisme est une philosophie pratique et intemporelle qui peut nous aider à vivre une vie plus sereine, résiliente et épanouissante. En appliquant les principes stoïciens à notre vie quotidienne, nous pouvons développer une force mentale et une sagesse qui nous permettront de traverser les épreuves de la vie avec grâce et tranquillité.

Soutenez Que faire des momes en nous suivant sur Google Actualités :