Parentalité et nouvelles habitudes

Il est un domaine que l’on ne soupçonne pas et qui est pourtant d’une importance capitale dans notre quotidien avec nos enfants, tant ce domaine nous facilite la vie, se sont les sacro-saintes habitudes. Les habitudes répétées sont juste des règles douces.

C’est là aussi que l’on touche du doigt la difficulté de la parentalité qui est en fait l’exigence de la répétition de ces rituels. C’est peut-être aussi la raison pour laquelle on néglige cet aspect de la parentalité tant il nous impose de la rigueur à nous parents et pourtant au final il nous aide tellement !

Tout parent vous dira que les habitudes avec les enfants sont importantes car elles créent une répétition et les enfants adorent la répétition, ça les rassure et ils en ont bien besoin ces chérubins !

Quand on répète, on rassure certes mais encore faut-il se fixer un cadre qui nous corresponde et corresponde aux besoins de l’enfant. Il faut aussi s’assurer d’être garanti de le reproduire ce rituel de manière quotidienne. Si l’on rate une fois, la crédibilité de l’importance de cette répétition peut s’écrouler alors autant avoir la main légère dans sa mise en place.

Les jours passent vite et ce que l’on n’a pas mis en place avec nos enfants, car cela nous imposait de nous investir et nous demandait de l’énergie supplémentaire que l’on n’avait plus ou que l’on croyait ne plus avoir, c’est un boomerang qui revient un jour.

Un habitude nous lasse à nous adultes ou nous rassure. Les rituels sont pour les enfants le cadre virtuel qui les sécurise et qui va nous éviter des flots de paroles souvent inutiles avec les enfants et encore plus avec les enfants en bas âge !

Au final, la mise en place et le suivit de ces habitudes n’est pas facile mais à l‘arrivée on en récolte les fruits. Moins de mots, c’est moins de fatigue et moins de frictions donc c’est plus de lien d’attachement. Tout le monde y gagne, les parents comme les enfants.

L’avantage de ces rituels c’est qu’ils laissent libre court à notre esprit créatif ! A nous de créer et même d’impliquer l’enfant dans la création de ce rituel, on ne le fait pas assez mais souvent il suffit de leur poser la question: ‘et toi, tu proposes quoi dis-moi’ ?

Plus on implique l’enfant et plus il se sent libre et plus on le force et plus il se sent enfermé, c’est aussi simple que cela ! Je rappelle toujours que tout est facile à dire ou à écrire mais tout est toujours plus compliqué à mettre en place mais croyez-moi, cette fois, l’enjeu en vaut vraiment la chandelle !

Vous y trouverez tellement d’avantages que vous allez créer des rituels pour tout ! Le mieux est de commencer par le rituel qui concerne le sujet le plus délicat à savoir le coucher. L’enfant peut ranger ses jouets préférés dans un sac ou une panière spéciale, poser ce sac à côté de son lit, prendre son doudou attitré et entrer dans le lit puis ont allume sa veilleuse afin de laisser une douce lumière sécurisante; La suite, c’est une belle histoire-un immense câlin- une avalanche de bisous de papa et maman. On peut aussi lui ‘mettre des rêves vous l’oreiller’ cela fonctionne très bien !

Ces rituels permettent aussi à l’enfant de comprendre la différence entre les bonnes et les mauvaises habitudes et l’importance de celles-ci. Nos enfants ont besoin qu’on leur balise le chemin, ils ont besoin de savoir ce qui va se passer, d’être prévenus, ils veulent savoir quand et ou ils vont, après-tout, c’est juste normal, non? Vive les enfants !

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail
2017-11-15T22:28:11+00:00 15 novembre 2017|Actualités, Parole de papa|0 commentaire

Laisser un commentaire